À propos de l’École des Saveurs des Bois

joie de se promener dans la nature

Pourquoi avons nous choisi de créer l’École des Saveurs des Bois?

Depuis plusieurs années maintenant, nous sommes dans la démarche de nous rapprocher de la nature et de ce qu’elle peut nous apporter. Notre transition s’est effectuée au fil du temps par l’intermédiaire de rencontres, de prises de conscience et de décisions parfois difficiles à mettre en œuvre mais sans jamais les regretter.

J’ai une formation pluridisciplinaire, j’ai travaillé longtemps l’argile en étant santonnier puis je me suis formé en poterie et après avoir obtenu un brevet des métiers d’art en céramique, je l’ai enseignée pendant 5 ans d’abord à Aubagne (13) puis à Castelnaudary (11).

Ensuite, ma passion pour les plantes m’a guidé vers le paysagisme. Cela m’a permis de côtoyer un grand nombre de plantes au quotidien. Avec le temps, je me suis rendu compte que ce qui me plaisait avant tout dans les plantes, c’était quand elles poussaient seules en pleine nature.

J’ai donc commencé par m’intéresser aux fleurs sauvages, et j’ai réalisé que beaucoup d’entre-elles étaient comestibles. A la suite d’un stage de survie dans lequel un ethnobotaniste intervenait pour nous apprendre à reconnaitre certaines plantes sauvages comestibles, un nouveau chemin s’est tracé devant moi. Je voulais connaitre tout ce que la nature pouvait mettre dans nos assiettes.

J’ai commencé alors à me former sur les plantes comestibles, d’abord en achetant des livres puis en suivant une formation durant 3 ans, dispensée par François Couplan, ethnobotaniste de renom et auteur de nombreux ouvrages. Grâce à cette formation à la fois théorique et pratique, j’ai acquis de nouvelles compétences tant dans la reconnaissance de plantes que dans leurs utilisations culinaires et médicinales.

Au travers de l’École des Saveurs des Bois, Karine et moi, avons choisi de partager, avec petits et grands, toutes les connaissances que nous avons pu acquérir depuis plusieurs années sur le terrain ainsi que sur les bancs d’école.